Le e-commerce toujours en progression

C’est bientôt l’été et l’année 2017 est déjà bien entamé. Il est donc temps de faire le bilan. Aujourd’hui, quelques chiffres pour résumer la progression du e-commerce en France en ce début d’année 2017.

Comparons les chiffres en provenance de la FEVAD (Fédération e-commerce et vente à distance) avec les prévisions qui avaient été faites pour l’année 2017 par RetailMenot :

  • Panier moyen en baisse (-5 %) : 69€ vs 73€ en 2016 mais cependant supérieur aux prévisions (panier à 61€).
  • 36 millions de Français ont effectué au moins un achat sur Internet (+1 million)
  • Fréquence d’achat : +13 % par rapport à l’an dernier
  • On réalise en moyenne 9 transactions par trimestre (7 en 2015), les prévisions annonçaient 19 transactions par an, donc la réalité s’avère plus prolifique que sa prévision.
  • 650 € dépensés en moyenne par acheteur lors du 1er trimestre 2017

La FEVAD indique que le panier moyen sur Internet se rapproche progressivement du panier moyen en magasin : l’achat sur Internet se banalise.

Les comportements évoluent et les consommateurs sont de plus en plus enclins à acheter en ligne, de plus en plus informés sur les sujets de la sécurité et de la protection des données.

C’est une véritable transformation que connaît notre société actuelle dans laquelle l’achat dématérialisé tend à devenir monnaie courante et à s’incrémenter dans nos habitudes d’achat.

 

Quels sont les secteurs porteurs du e-commerce ?

C’est le tourisme qui s’impose comme étant le secteur phare du e-commerce : 32% des achats du secteur se font en ligne.

A lui seul, il représente 45 % de l’e-commerce B to C, et progresse de près de 10 % par an. Loin devant les autres secteurs, ce chiffre témoigne d’une évolution dans les habitudes des français.

L’électroménager et le high-tech suivent avec 20,8 % du marché.

Viennent ensuite l’habillement textile (10% du chiffre d’affaires du secteur vient du E-commerce), l’équipement de la maison (7%), le drive (7%), et les produits culturels (5%).

Si votre site e-commerce s’inscrit dans un de ces secteurs porteurs, nous vous recommandons de choisir des solutions de paiement en ligne adaptées aux besoins de vos clients. A cela ajoutez un dispositif de sécurité lors du paiement par carte bancaire qui facilitera la prise de décision d’achat de vos clients.

Concernant le point vu juste avant sur la disposition croissante des consommateurs à acheter en ligne. Plus les achats sur votre site seront sûrs et sans risque, plus, en toute logique, les acheteurs seront plus enclins à vous faire confiance et donc à commander sur votre site.

 

Le mobile, rien que le mobile

Le marché du mobile est en plein essor, quel que soit le secteur ou la thématique, et le E-commerce n’échappe pas à cette tendance. Le mobile représente un marché de presque 10$ milliards de ventes en 2016 et les prévisions annoncent une hausse de celui-ci en 2017 et 2018.

  • Un achat sur 5 est réalisé sur mobile.
  • Les ventes sur mobile ont augmenté de 31 % en un an
  • 27 % du volume d’affaires est désormais effectué sur mobile (+5 points par rapport à l’an dernier)
  • Le chiffre d’affaires sur mobile ou tablette a été multiplié par 10 en 5 ans.

En regard de ces informations, la conclusion que nous pouvons tirer est que le mobile est en train de s’installer dans nos moeurs de consommation et que cela tend à s’accentuer dans les années à venir.

Qui dit mobile, dit application. Évidemment elles jouent un rôle important dans nos habitudes d’achat sur mobile et facilitent le parcours du consommateur. L’expérience utilisateur s’en trouve renforcée et optimise les chances d’aboutir sur un achat.

On comprend donc mieux pourquoi les grandes marques (mais pas que) investissent de plus en plus dans le développement d’applications, boulevard inévitable pour qui souhaite penser à une stratégie mobile viable (et lucrative bien sûr !).

Les acteurs du e-commerce en France

Le nombre de sites e-commerce s’est accru de 12% en un an, dépassant 200 000 sites début 2017. Ces sites sont majoritairement assez petits : 66% des sites français dégagent environ, un chiffre d’affaires annuel inférieur à 30 000€ par an. Seulement 0.5% des sites enregistrent plus de 10 millions d’euros de chiffres d’affaires. Sans surprise, ces sites sont pour la plupart des plateformes de ventes en ligne ou des marketplaces. Si l’on regarde le classement des sites e-commerce les plus visités en France on y retrouve Amazon, Cdiscount, la Fnac  ou encore e-Bay.

C’est peu ou prou la même chose au niveau mondial où Amazon et e-Bay trustent encore le podium des sites e-commerce les plus visités.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *