L’emailing : les bons points à savoir

L’emailing est un terme qui désigne une campagne de marketing effectuée par email. Les pratiques d’emailing sont nombreuses et s’intègrent dans les stratégies Webmarketing.C’est un puissant levier de communication, il est d’après plusieurs études celui qui assure le meilleur retour sur investissement, le ROI.

Car bien qu’étant le plus ancien des canaux de communication web, l’email reste malgré tout le plus grand générateur de trafic qualifié de la toile. A ce petit jeu, il écrase même largement la concurrence sociale que représente Facebook ou Twitter puisqu’il est 40 fois plus efficace que ces 2 réseaux sociaux réunis en matière d’acquisition de nouveaux clients.

 

Pourquoi l’emailing est-il si intéressant ?

1 – Il est rentable ! En dehors du coup d’une solution d’emailing, les retours sur investissement (ROI) sont très bons.

2 – L’emailing permet d’atteindre sa clientèle parmi les 36 millions de cyberacheteurs en France

Etude de Médiamétrie & de la Fevad : analyse des chiffres du ecommerce à fin décembre 2015 – source : JDN

L’un des avantages de l’emarketing c’est qu’il vous permet de vous créer une bonne visibilité en relayant vos campagnes de communication à moindre coût, tout en développant la croissance de votre entreprise.

 

Comment rendre son emailing efficace ? Les principes à connaître.

1 – Choisir une solution d’emailing :

En utilisant un outil en ligne comme Mailpro, Mailchimp ou Sendinblue, vous vous faciliterez les démarches et vous aurez accès à un suivi professionnel (le taux d’ouverture de vos emails, le nombre de clics, etc).

 

2 – Constituer sa base de contact :

Evitez les achats de fichiers de données : il est difficile d’obtenir des fichiers de qualité et correspondant à votre cible. De plus, c’est une démarche qui revient vite cher.  A vous de créer votre fichier en mettant en place différent moyens : newsletter, invitation pour rejoindre votre communauté sur les réseaux sociaux, des démarches par internet, une carte de fidélité par exemple.

Pour vous garantir une base de données propres et fiables, mettez en place le système de double opt-in. Cette méthode d’inscription nécessitant une confirmation de la part de la personne qui s’inscrit et permet d’assurer que votre message passe non seulement la barrière des FAI mais également celle des messageries. L’internaute devra remplir un formulaire où il indiquera son adresse email pour être inscrit. Puis, une fois inscrit, il recevra un email de confirmation contenant un lien sur lequel il devra cliquer pour finaliser son inscription.

 

3 – Bien choisir son type d’emailing :

  • L’emailing de masse : pour fournir des informations basiques et commerciales : newsletter, vente flash, réduction et promotion
  • L’emailing de notification : correspond à de la relation client en servant d’alerte ou pour communiquer sur un événement particulier lié au client.
  • L’emailing transactionnel : Un mail de services lié à l’achat ou à une commande finalisée. Cela permet d’effectuer un suivi auprès de votre client

 

4 – Créer le contenu

Le contenu d’un emailing doit être optimisé et personnalisé pour ne pas passer en spam. D’ailleurs, les chiffres le démontrent, les emails personnalisés améliorent le taux de clics de 14 % et les conversions de 10%.

Tout d’abord, l’objet doit être court (50 caractères max), et doit annoncer le sujet du mail. Dans le contenu, il est important de  rappeler le nom de l’expéditeur, les avantages de l’offre proposée, la durée de l’offre et de personnaliser au maximum le message en fonction de l’expéditeur.

Avec 54% des emails ouverts sur mobile en 2015 et 2 milliards d’individus qui accéderont à leurs emails via un terminal mobile en 2017, l’email responsif est devenu primordial. Il est donc indispensable de tester vos emails sur le maximum de supports possible, avec différents services de messagerie et d’applications. Il faut également mettre en avant les call-to-action et autres éléments cliquables pour pousser à l’action.

 

5 – Utiliser des images pour améliorer les taux de clics

Les images permettent d’illustrer vos propos et de mieux présenter vos produits ou services.

  • Les captures d’écrans permettent une meilleure explication qu’un texte complet;
  • Les images spécifiques et personnelles rendent plus réaliste votre message;
  • Les images personnalisées rendent plus accrocheur et intéressant votre message
  • Les banques d’images permettent d’illustrer vos propos de créer un univers (Pixabay, Flickr, Freeimage, Fotolia)

 

6 – Lien obligatoire

N’oubliez jamais, d’ajouter un lien qui redirige vers une version en ligne de votre email. En cas de problème de lecture sur une boîte de réception, l’internaute peut toujours le consulter via ce lien.

Quant au lien pour se désinscrire, c’est une obligation légale. Toutes les entreprises, dans une prospection électronique doivent laisser la possibilité à ses prospects de demander l’arrêt des envoie d’email. De plus la présence de ce lien évite de braquer le destinataire qui n’est pas (ou plus) intéressé par le contenu de votre message. Un destinataire agacé qui ne trouverait pas le moyen de se désinscrire pourrait considérer votre message comme du spam et le signaler avec les outils qu’il a à disposition. Cette démarche pourrait pénaliser  vos prochains envois.

 

7 – Tester, automatiser, analyser

  • Tester : pour vérifier la compatibilité de votre message sur toutes les plateformes de boîtes de réception. Car un email qui ne s’affiche pas, est un email qui termine à la corbeille ce qui engendre potentiellement un désabonnement à votre newsletter.
  • Automatiser : l’automation marketing est une fonctionnalité très appréciée par les entreprises, car elle permet de mieux vous organiser et d’envoyer au meilleur moment le bon message.
  • Analyser : ce qui est sans aucun doute le plus important. Suivez vos résultats et surtout de calculer votre ROI. Car pour qu’une campagne marketing soit rentable, il faut qu’elle puisse répondre aux objectifs de départ

 

Concernant la réglementation pour l’emailing publicitaire

Voici en synthèse ce que dit la Loi du 21 juin 2004 pour la Confiance en l’Économie Numérique sur l’emailing.

La réglementation générale

La prospection directe est interdite au moyen d’un automate d’appel, d’un télécopieur ou d’un email utilisant, sous quelque forme que ce soit, les coordonnées d’une Personne Physique qui n’a pas exprimé son consentement préalable à recevoir des prospections directes par ce moyen. Tout email à l’obligation d’indiquer des coordonnées valables auxquelles le destinataire puisse demander l’arrêt des communications.

Le caractère publicitaire du message doit être apparent. Ainsi le message doit pouvoir être clairement identifié comme tel, et ce dès la réception du message par le destinataire. Au bas du message, les annonceurs doivent prévoir un lien permettant à l’internaute de ne plus recevoir de messages de ce type de l’annonceur (système de réglementation « opt-out »).

De base vous ne devez pas rajouter d’adresses de personnes physiques dans votre mailing-liste sans leur accord préalable.

La Loi autorise définitivement la prospection directe par email, sans consentement préalable, à destination « des Personnes Morales », c’est-à-dire les sociétés, entreprises, associations, professions libérales, artisans et collectivités publiques et si le message est relatif à la fonction qu’elles occupent dans l’entreprise. A la fois les adresses génériques (infos@…, sales@…, direction@…) et les adresses de contact personnel (nom@societe.fr, prenom@masociete.com, societe@hotmail.com…) peuvent être exploitées sous le régime du opt-out : le consentement du destinataire à recevoir des emails commerciaux est présumé, sauf s’il manifeste sa volonté en sens inverse.

Le non respect de ces règles constitue des infractions sanctionnées par la Loi.

Ressources

Loi n°2004-575 du 21 juin 2004 parue au JO n°143 du 22 juin 2004 pour la Confiance dans l’Économie Numérique
Article L. 33-4-1 du Code des Postes et Télécommunications
Article 227-24 du Code Pénal
Article R.38.9 du Code Pénal
Articles 355-24 à 355-32 du Code de la Santé Publique
Article 1382 du Code Civil
Projet de Directive n°98-586 relatif aux aspects juridiques de commerce électronique, article.