Webmarketing : les 10 métiers d’avenir

Internet a pris une place importante dans notre quotidien et de nombreux métiers ont émergés, des métiers d’avenir. Pourquoi ? Les besoins des entreprises sur Internet évoluent sans cesse, d’où la nécessité de recruter. Encore relativement rares, les jeunes diplômés du digital sont très prisés sur le marché du travail.

Petit tour d’horizon de ces métiers d’avenir dans l’univers du numérique.

  • Le Data Scientist

data-scientist

Description : Le Data scientist est un spécialiste de la science des données. Il analyse les datas (concernant les clients, les prospects, les employés, etc.) que l’entreprise récupère par différents canaux et la restitue sous forme de prospective, de conseils, d’améliorations du produit, du service, de la formation en interne, de l’efficacité de l’entreprise, de sa performance. Il part généralement d’une problématique et définit les données dont l’entreprise aurait besoin pour la résoudre.

Missions : Comprendre la problématique et analyser le marché. / Trouver une modélisation statistique pour répondre à la problématique. / Déterminer quelles sont les données pertinentes dont il a besoin. / Analyser les données et restituer les résultats, de façon à ce qu’ils répondent à une stratégie.

Compétences : Mathématiques – Statistiques – Modélisation – Analyse de données – Informatique – Sens des affaires – Marketing – Communication

Salaire : Pour un Data scientist qui sort de l’école, on part généralement autour de 38.000 euros en salaire annuel fixe brut. Au bout de 3 ans, les salaires peuvent atteindre 45.000 euros. Souvent, une partie variable s’ajoute au salaire fixe.

 

  • Le Traffic Manager

traffic-manager

Description : Comme son nom l’indique, le Traffic Manager est le gestionnaire (« manager ») du trafic (« traffic » en anglais) des sites Web. On le retrouve en entreprise (e-business, e-commerce ou e-marketing), en régie publicitaire ou parfois en agence de communication. De fait, il ne fait pas « que » gérer la mise en ligne de campagnes publicitaires. Il s’occupe également du référencement et bien évidemment d’attirer du trafic sur le site web.

Missions : Optimiser les leviers d’acquisition de trafic sur un (ou plusieurs) site(s) web afin d’attirer un trafic qualifié. / Maximiser les ventes. / Recruter de nouveaux prospects. / Définir une véritable stratégie commerciale.

Compétences : Appétence pour les chiffres – Vision ROIste – Marketing – Langage technique – Capacité à réagir vite – Anticiper les évolutions – Rigueur – Sens de l’analyse – Communication

Salaire : Pour un salarié avec 3 à 5 ans d’expérience pouvant montrer une bonne maîtrise du webmarketing, le salaire correspond à 42.000 – 46.000 € bruts annuels. Des TM plus expérimentés ou aux responsabilités élargies (selon la taille du site par ex.) peuvent gagner jusqu’à 60.000 € par an.

 

  • Le Chef de Projet Digital

chef-projet-digital

Description :  À la fois fort en technique web et passionné de marketing, le Chef de projet digital est avant tout un coordinateur. Que ce soit en agence de communication, en SSII ou en entreprise, il est responsable de la création, de la mise en oeuvre et de la gestion de projets internet ou mobiles. Pour ce faire, il est l’interface d’équipes techniques, de marketing et de production. La polyvalence demandée est grande puisqu’il doit cumuler connaissance technique, management (de projets et d’hommes) et service client.

Missions : Gestion de la relation client. / Évaluer la faisabilité technique du projet. / Dresser le cahier des charges. / Établir les spécificités techniques. / Valider la ligne éditoriale. / Élaborer le planning et le budget.

Compétences : Organisation – Autonomie – Coordonner et conduire un projet – Bonnes qualités relationnelles – Rigueur – Réactivité

Salaire : Si le salaire varie en fonction du secteur, de la structure où il exerce, de son expérience (plus il acquiert une expertise ou bien de l’autonomie, mieux il est rémunéré) et du budget qu’on lui confie, un Chef de projet digital gagne entre 32.000 et 45.000 € bruts annuels.

 

  • Le Social Media Manager

social-media-manager

Description : Le social media manager  (responsable des médias ou réseaux sociaux) a pour mission de développer une stratégie de présence numérique de l’entreprise sur les différents médias sociaux pour les clients et prospects. Il accompagne sa mise en œuvre afin d’assurer une bonne visibilité, générer du trafic et surveiller l’e-réputation de l’entreprise.

Missions : Identifier les acteurs les plus influents du Web. / Participer à la définition de la stratégie marketing digitale de l’entreprise. / Concevoir et formaliser la stratégie social media. / Animer les communautés. / Suivre la e-réputation de la marque sur les réseaux sociaux.

Compétences : Maîtrise des outils de veille et de mesure de l’e-réputation – Capacité à créer des partenariats et des évènements on-line – Communication – Webmarketing – Anglais

Salaire : Pour un Junior, la rémunération peut aller de 25.000 à 32.000 €/an. Pour un profil plus expérimenté, la rémunération peut aller de 35.000 à 45.000 €/an

 

  • Le Brand Content Manager

brand-content-manager

Description : Le Content Manager ou Responsable de contenus est un profil à la fois éditorial et digital. Il a pour mission de créer et d’animer des contenus numériques (textes mais aussi images, vidéos, …) pour une entreprise, une marque, une institution, un produit ou une personnalité.

Missions : Déterminer des supports de communication digitaux. / Préparer les messages à diffuser et rédiger les contenus. / Établir la stratégie de Community Management. / Publier les contenus. / Analyser les retombées des campagnes.

Compétences : Référencement – Analyse – Qualités rédactionnelles – Bonne culture générale – Curiosité – Ouverture d’esprit – Créativité – Rigueur – Organisation

Salaire : Pour un Content manager ayant au moins 3 ans d’expérience, le salaire est en général de 35.500 à 40.000 € bruts annuels. En fonction des évolutions (management d’équipe, spécialisation, bilinguisme, etc.), un senior peut percevoir une rémunération qui dépassera les 45.000 €.

 

  • Le Développeur Web

developpeur-web

Description : Le développeur web est un informaticien qui réalise l’ensemble des fonctionnalités d’un site internet. Le profil du développeur web est celui d’un technicien ou d’un ingénieur capable d’analyser les besoins des clients consignés au préalable dans un cahier des charges par le chef de projet. Il préconise et met en oeuvre une solution technique pour concevoir des sites sur mesure ou adapter des solutions techniques existantes.

Missions : Analyser les besoins. / Choisir la solution technique. / Développer toutes les fonctionnalités techniques du site. / Tester et valider les fonctionnalités développées. / Support technique tout au long de la vie du site internet. / Corriger les problèmes remontés par le client.

Compétences : Autonomie – Maîtrise des différents langages informatiques – Créativité – Informatique – Normes et procédures de sécurité – Adaptabilité – Polyvalence – Rapidité

Salaire : Le salaire du développeur web dépend de plusieurs paramètres : son expérience et sa spécialité. Mais de récentes études ont montré qu’un programmeur web débutant pouvait toucher de 24.000 à 35.000 € par an. Un expert bénéficiant de plusieurs années d’expérience pourra quant à lui toucher une rémunération allant de 35.000 à 50.000 € par an.

 

  • L’UX Designer

ux-designer

Description : L’user experience (UX) designer conçoit et améliore les interfaces numériques en collaboration avec les graphistes, les développeurs et les chefs de produit et ce, en appliquant une démarche centrée sur l’utilisateur.

Missions : Identifier et reformuler les objectifs du projet de son client. / Améliorer et de simplifier les conditions d’utilisation du site par les clients. / Réaliser un audit de l’expérience utilisateur. / Retranscrire les résultats de son diagnostic sous formes d’interfaces, arborescences et de spécifications fonctionnelles.

Compétences : Sens de l’écoute – Analyse – Créativité – Aisance relationnelle – Observation – Maîtrise de l’architecture de l’information et du design d’interaction

Salaire : En tant que débutant, un UX Designer peut gagner entre 30.000 et 35.000 € brut/an. En tant que profil expérimenté, un UX Designer peut gagner entre 40.000 et 47.000 € brut/an

 

  • Le Chief Data Officer

chief-data-officer

Description : Chief Data Officer est l’un de ces métiers nouvellement créé pour répondre aux impératifs du Big Data. Ce professionnel a pour mission de relever et d’analyser les informations essentielles à la stratégie globale de l’entreprise. En tant que cadre dirigeant, il est amené à prendre des décisions importantes et à piloter plusieurs équipes. Il agit avec rigueur et cohérence pour donner des bases solides sans modifier les objectifs.

Missions : Créer une base de données et l’organiser. / S’assurer de la qualité et de la cohérence des données. / Exploiter la base de données des clients de l’entreprise. / Optimiser et accroître cette base. / Réaliser des rapports sur les différentes données. / Définir une stratégie en fonction des données récoltées.

Compétences : Mathématiques – Statistiques – Analyse – Rigueur – Organisation – Communication – Qualité d’écoute – Réactivité –

Salaire :  Le salaire pour un Chief Data Officer confirmé se situe entre 42.000 et 59 000 € (selon qualifications et avantages).

 

  • Le responsable de la sécurité des systèmes informatiques

responsable-securite-systemes-informatiques

Description : Les informations stockées dans les systèmes informatiques ou transitant par les réseaux sont de plus en plus nombreuses et confidentielles. La tâche d’un responsable sécurité des systèmes d’information (RSSI) consiste à mettre en place tous les éléments nécessaires à la protection de ces données. Il assure un rôle de conseil, d’assistance, d’information, de formation et d’alerte. Il peut intervenir directement sur tout ou partie des systèmes informatiques et télécoms de son entité.

Missions : Analyser les risques. / Mettre en place des solutions qui permettent de s’assurer du niveau de sécurité requis. / Sensibiliser les collaborateurs de l’entreprise aux enjeux de sécurité. / Informer, de conseiller et d’alerter la direction générale et les fonctions sur les enjeux de la sécurité.

Compétences : Droit – Pédagogie – Communication d’entreprise – Techniques de management – Gestion de projet – Sens de l’écoute – Rigueur de l’analyse – Curiosité

Salaire : L’expérience du candidat et la taille et la complexité de la structure déterminent en grande partie la rémunération du RSSI. Elle est en moyenne de 40.000 € par an.

 

  • Webmaster

webmaster

Description : Le Webmaster conçoit, développe et anime un site internet. De la définition du cahier des charges à l’animation éditoriale d’un site en passant par le développement, l’hébergement, le graphisme et le référencement, il est le véritable couteau suisse du web, toujours à l’affût de l’actualité et un peu touche-à-tout. Bien sûr, il n’existe pas un métier mais des métiers de webmaster, car sa mission dépend énormément de la structure qui l’embauche (agence ou entreprise, brick & mortar ou pure player) et de la taille de l’équipe à laquelle il appartient.

Missions : Maintenir une veille technologique permanente. / Réfléchir à l’architecture générale du site. / Conseiller l’équipe sur les choix technologiques à faire. / Analyser l’audience afin de proposer des améliorations sur le développement du site.

Compétences : Créativité – Esprit d’initiative – Autonomie – Capacité d’écoute – Travailler en équipe – Résistance au stress – Informatique

Salaire : En moyenne un Webmaster gagne 28.000 € bruts annuels. Ce chiffre varie néanmoins selon la visibilité du site confié, de l’entreprise et du niveau d’études. Avec l’expérience, les salaires peuvent atteindre les 40.000 – 45.000 bruts annuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *