Le métier de courtier en prêt immobilier peut-il évoluer vers un service digital ?

Mémoire professionnel Charlotte COLSON – LP ECMN Année 2016

Ce mémoire est publié avec l’autorisation de son auteur à titre de contribution à la connaissance, toute reproduction est interdite, le contenu de ce mémoire n’engage ni l’Université d’Evry Val d’Essonne, ni l’IUT d’Evry Val d’Essonne, ni l’Efreitech

 

II- Le métier de courtier en prêt immobilier et le numérique

A. Introduction

7. Une conversion vers le numérique incontournable

8- Le nouveau comportement des consommateurs

B- Adapter sa stratégie marketing et ses canaux de communication aux supports numériques

9- Etude de marché : stratégie digitale des courtiers

10- Stratégie offline ou online

11- Un métier digitalisé

12 - Les limites des services financiers en ligne

C- Recommandations et suggestions

III- Conclusion

 

 

  

II.            Le métier de courtier en prêt immobilier et le numérique

 

A.   Introduction

 

En 2016 le digital est omniprésent que ce soit dans notre quotidien ou dans la vie professionnelle. En effet, toutes les entreprises adoptent les nouvelles technologies pour être toujours plus productives et compétitives que leurs concurrents. Cette conversion est nécessaire d’autant plus que les consommateurs sont de plus en plus exigeants et ont de nouvelles attentes.

 

Désormais le Cloud Computing, les technologies mobiles, les objets connectés, le Big Data font partie intégrante des stratégies d’entreprise. Ces outils technologiques offrent une vision à 360° du client et permettent de mieux connaître leurs besoins. Ainsi les entreprises s’adaptent dans le but de proposer la meilleure offre, au meilleur moment.

 

En 2016, de nombreux métier de services tendent à se digitaliser et dématérialisent totalement leur activité, notamment les services bancaires tels que Boursorama.com.

 

Cette évolution peut-elle s’appliquer au métier de courtier en prêt immobilier ?

 

Pour commencer, découvrons le métier de courtier en prêt. Le courtier est l’intermédiaire entre les banques et les particuliers à la recherche d’un financement immobilier, c’est une structure indépendante. Il a pour rôle de conseiller et accompagner les clients dans le but de leur fournir une solution financière adaptée à leur projet.

 

Pour ce faire, le courtier doit connaître le marché dans lequel il évolue, et possède un réseau bancaire qui lui permet de comparer et négocier les offres de prêt aux meilleures conditions. Il s’occupe de toute la partie administrative lors d’une transaction, et peut travailler aussi bien pour un vendeur qu’un acquéreur ; pour l’achat d’une résidence principale ou pour un investissement locatif.

 

C’est un véritable connaisseur du marché fiscal et du bâtiment. Etant un métier de contact, le courtier est un bon commercial, il est dynamique et efficace pour gagner la confiance des clients.

 

Un métier en pleine expansion

 

Selon l’Institut Français de la Statistique, 46% des ménages français sont endettés à titre privé, c’està- dire pour leur investissement immobilier (résidence principale, secondaire, travaux) et leurs besoins à la consommation (voiture, biens d’équipement). Sur l’ensemble de ses ménages endettés, 65% détiennent au moins un crédit immobilier, 44% d’entre eux sont endetté au seul titre de l’immobilier, alors que 21 % détiennent au moins un crédit immobilier et des crédits à la consommation. C’est pourquoi les courtiers en crédit ont la cote, puisque 30% des français font appel à leurs services pour contracter leur prêt immobilier.

 

De plus, la crise financière a altéré la confiance que les français portaient à leur banque, et à présent ils leur sont moins fidèles. Il est devenu de plus en plus naturel pour eux de vérifier et de comparer les prix, y compris dans le domaine financier.

 

Aujourd’hui les professionnels du courtage en crédit sont fortement sollicités, les leaders ne cessent d’accroître leur réseau tandis que de nouveaux courtiers se lancent sur le marché.

 

Cette profession est arrivée tardivement en France à cause d l’absence de cadre juridique qui à freiner son développement contrairement à la Grande-Bretagne et les Etats-Unis. La part de marché des courtiers aux USA est de 70%, tandis qu’en France elle est de 30%. La loi de régulation bancaire et financière mise en place en Octobre 2010, rendant obligatoire l’immatriculation des IOBSP (Intermédiaire en Opérations de Banque et en Services de Paiement) a ouvert la voie à une activité à fort potentiel. D’après les instituts économiques XERFI et IHS GLOBAL INSIGHT, la part de marché des courtiers devrait atteindre 50% d’ici 5 ans.

 

 

7.   Une conversion vers le numérique incontournable

 

En 2015, sur l’ensemble de la population française soit 65 millions d’habitants, on compte 55 millions d’utilisateurs d’internet. C’est pourquoi, l’évolution vers le numérique est aujourd’hui incontournable puisque la démocratisation d’internet, la sécurisation des données ont bouleversé le comportement de consommateurs. L’offre sur le web est grandissante et les acheteurs mieux informés sont plus exigeants, les processus d’achat ont changé.

 

C’est dans ce contexte que beaucoup d’entreprises pensent que le e-commerce va tuer la vente physique. Pourtant cette inquiétude n’a pas lieu d’être puisque 90% des consommateurs débutent leur parcours d’achat en ligne et finissent bien souvent par se rendre en magasin physique (ROPO : Resaerch Online, Purshase Offline). Il est donc important pour les marques de maîtriser ces nouveaux parcours d’achat, et de mettre en place des offres multicanales. A présent, il est nécessaire de cibler, personnaliser, impliquer les clients dans leur parcours d’achat.

 

En France, le nombre de cyberacheteurs s’élève à 34 millions, un marché florissant qui attire de plus en plus d’acteurs. La première  motivation des achats online est économique, puisque  56% des internautes estiment que les prix sont plus avantageux sur internet. De plus ils sont moins réticents au service en ligne puisque la souscription à des services financiers et assurances représente 20% des achats sur internet.

 

Un autre point de ce nouveau mode de consommation est le partage de l’information via les réseaux sociaux et les forums. Les consommateurs n’hésitent plus à partager leurs opinions positives ou négatives sur les achats qu’ils ont effectués.

 

Twitter est le premier canal où les clients dénoncent une marque lorsqu’ils sont mécontents, Facebook a davantage pour rôle d’entrer en relation direct avec la marque, les forums apportent du conseil. En 2016, les utilisateurs des réseaux sociaux sont 32 millions en France soit 50% de la population.

 

 

Les réseaux sociaux les plus utilisés sont :

 

  • Facebook : 43%
  • Facebook messenger : 22%
  • Google + : 11%
  • Twitter : 11%
  • Snapchat : 9%
  • Skype : 8%
  • Whatsapp : 7%
  • Instagram : 7%
  • Linkedin : 6%
  • Pinterest : 5%

 

L’information est devenue virale, il est donc nécessaire pour les entreprises d’être présentes sur les réseaux sociaux et d’exercer une veille sur internet pour contrôler leur image de marque.

 

Internet et les réseaux sociaux ont modifié le comportement des consommateurs ainsi que leur relation avec les marques, nous allons voir quelle est leur utilisation du web à présent.

 

8.   Le nouveau comportement des consommateurs

 

Pour mieux comprendre le nouveau mode de consommation par internet des français, voici quelques statistiques :

Le digital en France

 

  • Population totale : 64,53 millions d’habitants
  • Utilisateurs d’internet : 55,43 millions
  • Utilisateurs de réseaux sociaux : 32 millions

 

La croissance annuelle des utilisateurs depuis 2015

 

  • Utilisateur d’internet : +2%
  • Utilisateurs de réseaux sociaux : +7%

 

La possession d’appareils électroniques

 

  • Smartphone : 62%
  • Ordinateur ou Laptop : 74%
  • Tablette : 32%

 

Temps passé quotidiennement sur un média

 

  • Internet via un ordinateur ou une tablette : 3h37 minutes
  • Internet via un téléphone portable : 58 minutes

 

Fréquence des utilisateurs d’internet

 

  • Personnes qui l’utilisent tous les jours : 82%

 

Pages vues sur internet via

 

  • Un ordinateur : 73%
  • Un téléphone mobile ou smartphone : 19%
  • Tablette : 7%

 

Que font les utilisateurs avec leurs smartphones

 

  • Personnes qui utilisent un service bancaire : 23%

 

E-commerce dans les 30 derniers jours

 

  • Personnes qui ont acheté un produit ou un service en ligne : 64%
  • Personnes qui ont cherché un produit ou un service en ligne : 69%
  • Personnes qui ont acheté un produit ou un service en ligne via un ordinateur ou un laptop : 61%
  • Personnes qui ont acheté un produit ou un service en ligne via un smartphone : 16%

 

Source    :    http://www.contentmarketingacademie.fr/les-statistiques-2016-du-digital-en-france/

 

L’usage des objets connectés (PC, tablette, Smartphone…) est entré dans notre quotidien, l’accès illimité à internet et aux applications ont fait leur succès. Que ce soit pour l’achat d’un bien ou d’un service les consommateurs n’hésitent plus à se rendre sur le net, leur premier réflexe est d’y rechercher des informations.

 

Les courtiers en crédit l’ont bien compris, aujourd’hui ils sont tous présent sur le web. Du simple site vitrine, à la simulation de crédit en ligne jusqu’à la dématérialisation totale du service, quelles sont les stratégies adoptées par les courtiers sur un secteur de plus en plus concurrentiel.

 

 

B.   Adapter sa stratégie marketing et ses canaux de communication aux supports numériques

 

Afin de mieux comprendre et connaître l’environnement de mon entreprise ainsi que l’usage des outils numériques des courtiers en prêt immobilier, j’ai effectué une analyse sectorielle. Pour réaliser cette étude de la concurrence, j’ai dans un premier temps réalisé un tableau permettant de déterminer les caractéristiques de chacun. Enfin j’ai analysé leur positionnement : leurs services, leur stratégie de distribution (physique, online ou multicanal), leurs moyens de rémunération, et leurs moyens de communications sur internet.

 

9.   Etude de marché : stratégie digitale des courtiers

 

Afin de déterminer les stratégies marketing et les supports digitaux utilisés par les courtiers, j’ai effectué une étude sur 10 courtiers concurrents que ce soit de grands groupes ou des entreprises indépendantes à taille humaine. Les courtiers étudiés sont les suivantes : Cafpi, Meilleurtaux, ACE Crédit, Empruntis, CyberPrêt, Pressetaux, VousFinancer, ImmoPret, Mantica, Crédit Consult. (voir tableau page suivante)

 

 

Informations générales

Enseigne

CAFPI

ACE CREDIT

MEILLEUR TAUX

EMPRUNTIS

CYBERPRET

Date de création

1971

1995

1999

2000

2000

CA

 

137 547 800,00 € (2015)

184 800,00 € (2014)

ACE CREDIT WEB

 

24 659 500,00 € (2014)

 

14 124 600,00 € (2011)

 

2 840 800,00 € (2013)

 

Franchisé

 

Oui

 

Oui

 

Oui

 

Oui

Non - siège implanté à Lyon

 

 

Activités

Regroupement de crédits

Prêt immobilier

Prêt immobilier Rachat de prêt Assurance prêt

Rachat de crédit Crédit travaux Assurance prêt Prêt immobilier

Prêt immobilier Rachat de crédit Crédit consommation Assurance prêt

Prêt immobilier Rachat de prêt Assurance prêt

Réseaux d'agences

196

65

232

86

0

Partenaires bancaires

130

100

110

100

90

 

Informations générales

Enseigne

PRESSETAUX

VOUSFINANCER

IMMOPRET

MANTICA

LMDPI

CREDIT CONSULT

Date de création

2004

2005

2006

2006

2007

2010

CA

2 300 000,00 € (2014)

3 543 700,00 € (2016)

656 300,00 € (2014)

x

450 000,00 € (2015)

366 800,00 € (2014)

Franchisé

Non

Oui

Oui

Oui

Non

Non

 

 

 

 

 

Activités

Prêt immobilier Prêt travaux

Prêt professionnel Rachat de prêt

Prêt immobilier Rachat de prêt Assurance prêt Prêt professionnel

Prêt immobilier Rachat de prêt Assurance prêt

Prêt immobilier Rachat de prêt Assurance prêt Prêt professionnel Défiscalisation Prêt travaux

Rachat de prêt Regroupement de crédit

Prêt travaux Prêt immobilier

Défiscalisation Prêt travaux

Prêt immobilier Rachat de crédit Prêt travaux

Réseaux d'agences

18

140

60

4

3

1

Partenaires bancaires

21

93

80

23

120

7

 

 

 

Internet - Digital

 

CAFPI

ACE CREDIT

MEILLEUR TAUX

EMPRUNTIS

CYBERPRET

 

Site responsive

 

Oui

 

Oui

 

Oui

 

Non

 

Oui

Application mobile

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Espace pour les apporteurs

Oui

Non

Non

Non

Non

Espace client

Non

Non

Oui

Oui

Oui

Actualités du marché

En première page

En première page

En première page

En première page

En première page

Blog

Non

Non

Non

Non

Non

Simulateur/calculatrice

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

 

Réseaux sociaux

Facebook, Twitter, Google+, Linkedin, Viadéo, Youtube

Facebook, Twitter, Google+, Linkedin, Youtube

Facebook, Twitter, Google+, Youtube, Linkedin

Facebook, Twitter, Google+, Youtube

Facebook, Twitter, Youtube, Linkedin

 

 

Témoignages/avis clients

Non

Oui (Trustpilot)

Oui (Ekomi)

Oui (Trustpilot)

Oui

 

Carte intéractive

Oui (carte des agences)

 

Oui

 

Oui (classement par ville)

 

Oui

 

Non

Adwords

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

 

Vidéos Youtube

 

Oui

 

Oui (3 vidéos)

 

Oui

Oui (pas de vidéo réalisé par empruntis)

 

Oui (1 vidéo)

 

Inscription newsletter

 

Non

 

Oui

 

Oui

 

Oui

 

Non

Guides du crédit

Oui

Non

Oui

Oui

Oui

Relations presses/article web

Oui

Oui

Oui

Oui

Non

 

 

 

 

 

Internet - Digital

 

PRESSETAUX

VOUSFINANCER

IMMOPRET

MANTICA

LMDPI

CREDIT CONSULT

Site responsive

Non

Oui

Oui

Non

Oui

Oui

Application mobile

Non

Oui

Non

Non

Non

Non

Espace pour les apporteurs

Non

Non

Non

Non

Non

Non

Espace client

Non

Non

Non

Oui

Non

Non

 

Actualités du marché

 

Non

En première page

 

En première page

En première page (pas mis à jour)

 

Non

En première page (pas mis à jour)

Blog

Non

Oui

Non

Non

Oui

Non

Simulateur/calculatrice

Oui

Oui

Oui

Non

Non

Non

 

 

 

 

Réseaux sociaux

Facebook, Google+

Facebook, Twitter, Youtube,  Google +, Viadeo

Facebook, Twitter, Viadeo, Linkedin

Facebook, Twitter, Google+, Linkedin

Facebook, Twitter, Google+, Linkedin, Youtube

Facebook, Twitter, Google+

Témoignages/avis clients

Oui

Non

Non

Non

Oui

Oui

Carte intéractive

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

Oui

 

Adwords

 

Non

 

Oui

 

Non

 

Non

 

Oui

 

Oui

Vidéos Youtube

Non

Oui

Non

Non

Oui

Non

 

Inscription newsletter

 

Oui

 

Non

 

Oui

 

Non

 

Non

 

Oui

Guides du crédit

Non

Oui

Oui

Non

Non

Non

Relations presses/article web

Oui

Oui

Oui

Non

Non

Non

 

D’après cette première étude j’ai pu constater que globalement, le courtage est un métier qui a parfaitement intégré le support digital. Toutes les enseignes étudiées ont créé leur site internet et sont présentes sur les réseaux sociaux.

 

Le M-commerce fait également partie de leur stratégie digitale car la plupart ont un site responsive, et pour certains, comme Meilleurtaux, Cafpi, ACE credit, Empruntis, une application mobile.

 

Les courtiers affichent les avis de leurs clients sur leur site, ainsi ils leur apportent de la crédibilité et affirment la qualité de leurs services.

 

Le domaine du crédit est technique et parfois complexe. C’est pourquoi, les courtiers ne manquent pas de contenus informatifs sur leur site, que ce soit au travers de guides du crédit, de blog, de newsletters ou de vidéos. Sur un secteur en constante évolution, ils partagent régulièrement des actualités sur l’économie et l’immobilier, afin d’informer les clients des périodes favorables aux investissements.

 

Enfin un des éléments marquant de cette analyse de marché est l’important nombre de courtiers possédant un réseau d’agences ou de franchises. A l’heure où les activités bancaires se digitalisent pourquoi les agences de courtage en crédit affichent un tel succès ?

 

Dans la seconde partie j’ai mené l’étude sur la stratégie de chaque entreprise et leurs canaux de ventes. Dans le but d’identifier les acteurs qui misent tout sur le digital ou sur le réseau d’agences physiques et pourquoi.

 

 

 

10.   Stratégie offline ou online

 

Cette étude marketing des courtiers en crédit permettra de déterminer les stratégies online et offline de chaque marque.

 

 

CAFPI

 

 Présentation : Cafpi (Conseil à l'Accession et au Financement en Prêts Immobiliers) est une société commerciale, créée en 1971 à Sainte-Geneviève-des-Bois dans le département de l'Essonne, leader français du courtage en prêt immobilier en 2009 et en 2011.

 

Son fondateur Elie ASSOULINE avait pour vocation de rendre le crédit immobilier plus simple et accessible à chacun en réunissant au même endroit les solutions pour réaliser le rêve de toute personne d’accéder à la propriété. Appuyé sur une stratégie qui associe meilleurs prix et qualité, Cafpi est devenu un acteur respecté et incontournable du marché du prêt, c’est l’un des principaux distributeurs de crédits en France.

 

Son métier est de sélectionner le meilleur taux pour faire bénéficier de mensualités faibles et de l’assurance la moins chère. Conseil et assistance sont toujours au service du client grâce à leur réseau national d’agences et leur site Cafpi.fr.

 

 

Stratégie : Créé en 1971, leader du marché avec 8 milliards d’euros de crédits en 2015, Cafpi est le réseau le plus ancien. Par ailleurs, la famille du fondateur en est restée propriétaire. Cafpi se développe rapidement, entre 2000 et 2007 l’entreprise enregistre une croissance spectaculaire de 300%.

 

Son site permet de compléter une demande de crédit en ligne, mais le client est toujours reçu dans l’une des agences du groupe. Le conseiller accompagne donc le client à toutes les étapes, de l’ouverture du compte au choix de l’assurance du crédit puis à la signature chez le notaire. Les honoraires s’élèvent à 1% du montant du prêt, sans plafond avec une marge de négociation.

 

Né avant l’arrivée d’internet, Cafpi n’a pas manqué de tirer profit du web. Sa stratégie web est orientée autour de 4 sites internet : www.votrepret.com, www.cafpi.fr, www.vitae-assurances.com, www.creditpourtous.fr. Le premier étant dédié aux personnes qui souhaitent obtenir un crédit rapidement, le second est le site principal de l’entreprise, le troisième est spécialisé en assurance prêt, et le quatrième est spécialisé dans les dossiers de crédits qui ont été refusés par les banques.

 

Investissements/projets : Cafpi a effectué très récemment la refonte de son site, celui-ci a été mis en ligne en Juillet 2016.

 

Meilleurtaux

 

 Présentation : Créée en 1999 sous forme d’un site internet, MeilleurTaux est une société de courtage en prêt immobilier et comparateur de crédits immobiliers. L’entreprise a élargi son mode de distribution en créant un réseau d’agences succursales à partir de 2001 et de franchises depuis 2006.

 

Début 2016 MeilleurTaux compte 232 agences franchisées réparties sur toute la France, fin 2016 la société atteindra 250 points de vente. Son métier est de conseiller les particuliers à la recherche d’un

 

financement immobilier, de les mettre en relation les établissements bancaires proposant la meilleure solution de financement (taux de crédit, assurance de prêt…).

 

MeilleurTaux est particulièrement référencé sur son activité de courtier en crédit immobilier et pour ses outils mis à disposition des internautes (calculettes, information, conseils…). Les services sont accessibles sur le site www.meilleurtaux.com, sur mobile, les plateformes téléphoniques et en agences.

 

Stratégie : Numéro 2 du marché, l’entreprise est propriété du fonds Equistone Partners. En 2015 l’enseigne a négocié plus de 7 milliards d’euros de crédits. Le client a le choix entre un service 100% à distance, par internet et téléphone, ou un service en face-à-face dans l’une des agences franchisées. Ceux qui choisissent de se rendre en agence sont accompagnés durant toutes les étapes, jusqu’à la signature chez le notaire. Le service à distance est gratuit, dans les agences il est demandé un versement d’honoraires forfaitaires de 1000 euros en moyenne. Ces frais peuvent être réduits dans les franchises les plus actives.

 

Investissements/projets : En Avril 2013 Meilleurtaux.com est vendu par BPCE au fonds Equistone Partners pour la somme de 20 millions d’euros.

 

 

Vousfinancer

  

Présentation : Créé en 2005 sous le nom de « REPONSE FINANCEMENT » par Jérôme ROBIN, puis franchisé en 2007 sous le nom de VousFinancer.com, l’entreprise connaît un développement rapide et atteint une couverture nationale. VousFinancer.com est le 3ème réseau national de courtage en prêt immobilier, il compte 140 agences franchisées sur toute la France et 500 conseillers financiers qui accompagnent les particuliers dans toutes les étapes de leur projet immobilier.

 

Associée à des professionnels expérimentés dans la franchise et le secteur de l’immobilier, le succès de VousFinancer.com a été rapide, reposant sur une clientèle de proximité, mais aussi de nombreux partenaires bancaires. C’est aujourd’hui un courtier reconnu qui a financé près d’un milliard d’euros de crédit immobilier en 2013.

 

Avec plus de 50 retombées tous les mois dans les médias, VousFinancer est souvent sollicité pour apporter son expertise notamment dans : les Echos, le Figaro, Challenges, le Nouvel Obs, France Info, BFM TV, France 5…

 

Stratégie : VousFinancer est un courtier en plein essor avec une production de crédits de 1,5 milliard d’euros en 2015, le groupe connait une augmentation de 70% de son activité sur un an. Ses agences franchisées se distinguent par un accompagnement client sur mesure. Son réseau s’étend sur tout le territoire français avec l’ouverture prévue de 25 agences en 2016. Les honoraires de VousFinancer s’établissent à 1% du montant emprunté, avec un plafond pour les crédits supérieurs à 150 000 euros.

 

Investissements/projets : Au mois de Janvier, VousFinancer a signé un accord de partenariat exclusif avec le site Seloger.com.

 

Empruntis

  

Présentation : Empruntis.com est une filiale de PANORANET groupe créé en 2000, l’idée de départ de son fondateur était de lancer un site web pour permettre aux internautes de comparer les offres de crédit immobilier, d’assurance auto et de téléphonie disponibles sur le marché afin de leurs faire gagner du temps et les accompagner dans leurs démarches. En juillet 2000 le premier site Panoranet.com voit le jour.

 

En 2002 la société Panoranet change de stratégie et lance le site www.empruntis.com, créé dans le but d’accompagner les particuliers dans leur recherche de financement, d’assurance et de défiscalisation. Empruntis.com propose des services complémentaires tels que : des annonces immobilières, des outils d’estimation en ligne… L’entreprise se développe rapidement, elle double son activité et ses effectifs chaque année.

 

Stratégie : Fin 2015 Empruntis est passée du groupe COVEA (MMA/Maaf/GMF) à celui de Financière Holding CEP, spécialiste du courtage d’assurances. L’entreprise affiche 3,5 milliards d’euros de crédits financés en 2015, elle propose une offre à distance gratuite et un accompagnement complet dans ses agences franchisées. La prestation est facturée en fonction de la complexité du dossier (forfait et plafond à 1% du capital emprunté). Empruntis garanti le « meilleur taux », si le client trouve un crédit plus intéressant, le courtier rembourse la différence de mensualité sur un quart de la durée du prêt.

 

Investissements/projets : En 2015 Empruntis renouvelle son image en modifiant son logo avec un nouveau slogan « Agitateur de projet », exprimant sa volonté de s’affirmer comme l’entreprise qui gère et concrétise les projets des français.

 

 

ACE Crédit

  

Présentation : Courtier en prêt immobilier et en assurance emprunteur, ACE Crédit propose la meilleure solution de financement pour ses clients. Son important volume d’affaires lui permet de négocier avec ses banques partenaires et des compagnies d’assurances les meilleures conditions du marché. Les contrats proposés sur le site sont sélectionnés afin de proposer les meilleurs taux en fonction des critères des clients et répondant aux obligations réglementaires.

Stratégie : Fondée en 1995, ACE a ouvert à hauteur de 30% son capital à Edmond de Rothschild Investment  Partners  en  2015.  De  quoi  financer  ses  ambitions,  ACE  ouvre  15  agences  en  2016.

 

Quatrième sur le marché, la société affiche 3 milliard d’euros de production en 2015. Avec un réseau composé de 62 agences et 11 succursales en Ile-de-France. ACE est un acteur incontournable, appuyé sur une stratégie qui associe meilleurs prix et qualité. Les clients ont le choix de se déplacer ou de traiter le dossier en ligne, sans avantage tarifaire dans ce cas. Les honoraires s’élèvent à 1% du capital emprunté plafonnés à 950 euros.

 

 

Investissements/projets : En 2013 l’entreprise a signé un partenariat d’exclusivité avec le site Seloger.com qui comptabilise chaque mois 4 millions de visiteurs uniques.

 

 

Immoprêt

 

 

Présentation : Immoprêt a été fondé en 2006 par Ulrich Maurel à Dunkerque, c’est un des leader en crédit immobilier avec plus de 150 collaborateurs répartis dans plus de 60 agences en France. L’activité de ce réseau d’agences de proximité consiste à accompagner gratuitement les particuliers, et les professionnels dans leur recherche de financement pour leurs projets immobiliers. Immoprêt garanti l’obtention des meilleures conditions en toute transparence. Bénéficiant de nombreux partenariats avec les banques, Immoprêt a pour vocation de rester indépendant vis-à-vis des institutions financières.

 

 

Stratégie : Présent sur toute la France, Immoprêt ne propose pas de service en ligne et joue la carte de la proximité et accompagne ses clients jusqu’à la finalisation du crédit. Ce courtier se démarque de la concurrence par la gratuité de son service « Et en tant que courtier gratuit en prêt immobilier, nous ne vous facturerons JAMAIS d’honoraire pour le service que nous vous rendons. », et demande en échange la recommandation de ses clients et du parrainage. Immoprêt ne facture pas d’honoraires et se rémunère uniquement sur les commissions des banques, c’est une des seules enseignes à proposer la gratuité de ses honoraires. Cette absence d’honoraire est très appréciée par les primo-accédants qui représentent 57% de la clientèle. L’entreprise annonce 2,3 milliards d’euros de production de crédits en 2015. Son point faible, elle ne travaille pas avec La Banque Postale.

 

Investissements/projets : Après le rachat d’Empruntis en décembre 2015, Financière Holding CEP acquiert Immoprêt en 2016. Une opération qui lui permet d’étoffer son pôle de courtage en crédit et de se positionner comme premier intermédiaire du courtage en crédit européen.

 

CyberPrêt.com

  

PrésentationCréée en 2000, CyberPrêt.com  est une société de  courtage en crédit immobilier indépendante, elle intervient auprès des particuliers pour tous leurs projets de financement immobilier dont le bien est situé en France. Ses conseillers spécialisés en prêt immobilier accompagnent les clients sur le choix de la meilleure formule parmi les centaines d’offres dont CyberPrêt bénéficie. Les clients sont conseillés lors de la négociation des différents frais et sont suivi tout au long de leur projet.

 

Stratégie : Fondée en 2000 Cyberprêt.com est l’une des premières plateformes de courtage en crédit immobilier en ligne, avec une trentaine de collaborateurs CyberPrêt offre aux internautes un grand professionnalisme dans le domaine du courtage et la gratuité de son service grâce aux faibles coûts du net. Les dossiers clients sont pris en charge par les équipes commerciales CyberPrêt constituées d’une vingtaine de conseillers financiers spécialisés en crédit immobilier. Toute l’équipe est basée dans une seule ville : Lyon, mais les conseillers financiers sont spécialisés en fonction de la zone géographique des clients afin de mieux connaître les caractéristiques de leurs secteurs et de leurs partenaires. Dès la prise en charge du dossier le client est accompagné par un unique conseiller expert en financement, durant l’ensemble des démarches.

 

 

Les avis de ses clients mis en avant sur le site apportent de la crédibilité à l’entreprise. Bien sur le premier avantage de ce site c’est la gratuité de ses honoraires et des frais bancaires de ses partenaires limités à 500 euros.

 

Presstaux

 

Présentation : Créé en 2004 par Sébastien MASURE, Pressetaux possède une expertise incontestée dans le domaine du crédit et maîtrise les différents types de prêts et leurs combinaisons. L’entreprise a développé un large réseau de partenaires bancaires pour assurer des conditions avantageuses et l’assurance de choisir le bon organisme de crédit. Pressetaux est indépendant et garanti un choix impartial des établissements bancaires.

 

Stratégie : Après avoir connu un succès dans la région Nord, en 2013 Pressetaux développe son réseau en national. Son réseau d’agences franchisées fait sa force en juin 2016, l’entreprise compte 30 agences, désormais une dizaine de franchises sont ouvertes tous les ans. Presstaux ne propose pas de service en ligne mais un service de proximité. En effet, les conseillers Presstaux se déplacent chez le client afin de leur assurer une confidentialité totale. C’est cette qualité d’accompagnement qui assure à l’enseigne une satisfaction client de 95%.

 

 

Investissements/projets : Lors du lancement de son réseau franchisé en 2013, Presstaux a actualisé son image de marque et a changé de logo, passé son site sous WordPress et modifié sa charte graphique.

 

MANTICA

 

 Présentation : MANTICA est un réseau indépendant, expert dans les domaines de la défiscalisation, de la valorisation patrimoine et le montage financier. Grâce à ses années d’expérience, la société a gagné en notoriété dans les secteurs de la finance, des assurances, de la banque et de l’immobilier. Ses consultants apportent en toute indépendance des solutions sur mesure et en adéquation avec le projet du client.

 

 

Stratégie : MANTICA est une structure indépendante, qui apporte des solutions sécurisées et personnalisés en fonction de ses clients. La société bien que possédant un réseau d’agence restreint puisqu’elle en possède 4, mise avant tout sur la relation client et ne fournit pas de service en ligne. Ce courtier est présent en Essonne (91) et dans les Yvelines (78). MANTICA est surtout reconnu pour sa spécialisation en investissement de défiscalisation et fait profité les investisseurs des dispositifs fiscaux les plus favorables en réduction d’impôts.

 

Crédit Consult

 

Présentation : Après 10 ans d’expérience bancaire et de courtage en prêts immobilier, Thierry AUCLAIR et Alexandre GERARD fondent Crédit Consult en 2010. Cette structure à taille humaine et totalement indépendante offre un suivi personnel et garanti une parfaite impartialité dans le choix des banques proposées. Leur objectif premier est d’obtenir pour leurs clients, un accord de financement négocié aux meilleures conditions globales (taux nominal, assurance, garanti).

 

 

Stratégie : Implanté à Antony (92) Crédit Consult est un courtier indépendant et possède une seule agence. Cependant ce courtier intervient géographiquement dans toute la région Ile-de-France et Paris. Il finance les résidences principales, secondaires et les investissements locatifs dans la France entière. Crédit Consult appuie sur l’expérience de ses conseillers financiers. Il ne propose pas de crédit en ligne, mais à la différence des concurrents il accueille ses clients en agence mais aussi à domicile. Un interlocuteur unique accompagne à chaque étape du projet d’acquisition de sa préparation jusqu’à sa finalisation.

 

Investissements/projets : son site a été réalisé par PagesJaunes, qui a signé un partenariat avec Google ce qui permet à Crédit Consult d’optimiser son référencement sans investir dans un prestataire.      (Source : www.businesscenter.pagesjaunes.fr/pub/pagesjaunes-signe-un-partenariat-avec-google- etetoffe-sa-gamme-avec-loffre-google-adwords-2/)

 

 

La Maison du Prêt Immobilier (LMDPI)

  

Présentation : Fondée en 2007 à Massy, La Maison du Prêt Immobilier est l’intermédiaire entre les futurs acquéreurs et les établissements bancaires. Son directeur Lionel FOURTIER avait pour objectif de répondre à une demande croissante de service de courtage en prêt immobilier. LMDPI conseille les particuliers à la recherche d’un financement immobilier. Elle dispose d’un réseau de 120 partenaires bancaires afin de proposer les meilleures conditions pour ses offres de prêt.

 

 

Stratégie : La Maison du Prêt Immobilier est une entreprise à taille humaine et se différencie par son service de proximité et sur mesure. LMDPI ne propose pas de service en ligne mais des formulaires de contact ciblés en fonction de la demande du client. Elle reçoit tous ses clients dans ses deux agences situées en Ile-de-France. Elle joue sur la qualité de service et le bouche à oreille, elle offre un chèque de 200 euros aux personnes recommandant ses services. Ses honoraires s’élèvent à 1000 euros forfaitaires.

 

 

Investissements/projets : En 2017 l’entreprise prévoit d’étendre son réseau d’agence avec l’ouverture d’une 3ème agence à Paris.

 

Cette étude montre qu’internet est un canal de vente tout à fait accessible aux courtiers en crédit puisque Cyberprêt.com est un service uniquement en ligne. Nous allons donc voir quels sont les avantages de la dématérialisation du service de courtage.

 

 

11.   Un métier digitalisé

 

Les avantages de la vente online sont nombreux et ont fait le succès de CyberPrêt.com. Finalement client et entreprise y trouvent-t-ils leur compte ?

 

Des frais réduits

 

C’est l’argument numéro 1, des courtiers en ligne. Effectivement, les particuliers font avant tout appel à un courtier pour obtenir les taux les plus bas et réaliser un maximum d’économie avec les frais d’honoraires les plus faibles. Les courtiers internet répondent à cette attente car grâce à leur gain de productivité et leurs faibles coûts de fonctionnement, ils peuvent se permettre de supprimer les frais de courtage. Ils se rémunèrent uniquement avec la commission des banques en cas de réussite du dossier. Ce qui engendre pour l’emprunteur une économie d’environ 1000 euros, qui est le montant moyen des frais d’honoraire.

 

 

Accessibilité

 

A présent les informations sont accessibles à tout moment dans n’importe quel endroit. Grâce à l’accès internet sur les smartphones et aux applications mobiles, le marché du M-commerce s’intensifie notamment dans le domaine du courtage en crédit. Par exemple le trafic mobile sur le site de cafpi.fr représente 8% de son trafic global.

 

Aujourd’hui 62% des français possèdent un smartphone et on dénombre pas moins de 31,6 millions d’internautes qui se  connectent depuis leur portable. Ces derniers passent quotidiennement 58 minutes sur internet depuis leur smartphone, 19% des pages vues sur un site sont lues depuis un téléphone. Enfin 25 millions de personnes se connectent sur les réseaux sociaux avec leur téléphone portable ce qui représente 39% de la population.

 

Le M-commerce possède donc un énorme potentiel pour de nombreux secteurs y compris, pour les courtiers, puisque 16% des français achètent un produit ou un service en ligne depuis leur smartphone.

 

 

Moins de « Paperasses »

 

Les Français n’aiment pas effectuer des formalités, elles sont synonyme de perte de temps et de longues listes de documents administratifs. Ils sont 49% à apprécier l’idée de voir disparaître la multitude de « paperasses». A l’inverse, ils sont réticents aux problèmes liés à la confidentialité des données à 58%.

 

Si l’on observe d’un peu plus près les services bancaires par internet, ceux-ci se sont considérablement développés et comptabiliseraient environ 2 millions de clients. Ce développement des banques en ligne s’explique par les économies de coûts d’organisation dont peuvent bénéficier les utilisateurs, grâce à l’absence d’agence et une diminution du personnel.

 

 

On peut donc en déduire que l’activité de courtage suit cette évolution, que les réseaux d’agences physiques vont être amenée à fermer, et le métier de courtier se transformera en un service en ligne.

 

 

 

12.   Les limites des services financiers en ligne

 

Si l’on observe la tendance du marché, au parle de réseaux de courtier puisque les entreprises dominantes du marché sont franchisées : Cafpi, Meilleurtaux, Empruntis. Pourtant certaines ont débutées sur un service digital, comme Meilleurtaux ou encore Empruntis, puis elles ont décidé d’ouvrir des agences physiques.

 

Pourquoi ont-elles fait le choix de se tournée vers le service en face-à-face ?

 

 

 

Perte de l’accompagnement et du conseil

 

Le courtage en prêt immobilier est avant tout un métier de conseil et d’accompagnement qui peut se révéler très technique, les emprunteurs ont du mal à s’y retrouver parmi toutes les offres bancaires, de plus leurs conditions sont variables d’une banque à une autre. C’est pour cela que les courtiers sont sollicités, ils permettent aux emprunteurs de trouver le prêt aux meilleures conditions et se chargent de l’ensemble des formalités.

 

C’est aussi un métier de confiance, et celle-ci s’établit par l’accompagnement et l’expertise du conseiller financier.

 

La relation client fait la force du courtier et tandis que les banques réduisent le nombre de leurs agences, les enseignes de courtage en crédit se multiplient dans les villes. Désormais le client ne pouvant plus s’adresser à son banquier, se tourne vers un courtier.

 

Une profession administrative

 

Les courtiers sont amenés à gérer un grand nombre de documents personnels : les relevés bancaires, montants d’imposition, pièce d’identité, et autres pièces justificatives. C’est pour cela que les particuliers préfèrent s’adresser à une agence qui leur garantie la sécurité de leurs données.

 

De plus ils n’ont plus aucune démarche administrative à effectuer, ce sont les conseillers financiers qui s’en chargent, ils y consacrent 50% de leur temps.

 

Une profession réglementée

 

La profession est soumise à une réglementation qui limite le champ d’action du courtier et la rémunération qu’il perçoit. Par exemple le courtier se doit d’être impartial et ne pas favoriser ses transactions avec une banque car celle-ci lui propose une commission plus élevée. La dématérialisation du service limite davantage son champ d’action.

 

 

Un métier de proximité

 

Les emprunteurs recherchent avant tout un service de proximité avec leur courtier, cela se vérifie sur la clientèle de nos agences.

 

 

Clients internet par ville de Janvier 2015 – Décembre 2015

TOTAL CLIENTS

27

100%

TOTAL CLIENTS MASSY

13

48%

TOTAL CLIENTS ANTONY

3

11%

 

 

Si l’on observe sur l’année 2015, plus de la moitié soit 59% des clients habitent ou travaillent dans la ville même où se situent nos agences.

 

Distance de la résidence ou du lieu de travail des clients par rapport à nos agences

CLIENT 1

MASSY

1,1 km

CLIENT 2

MASSY

500 m

CLIENT 3

MASSY

2 km

CLIENT 4

MASSY

1,1 km

CLIENT 5

MASSY

1,5 km

CLIENT 6

MASSY

1,5 km

CLIENT 7

MASSY

1,5 km

CLIENT 8

MASSY

600 m

CLIENT 9

MASSY

600 m

CLIENT 10

MASSY

1,5 km

CLIENT 11

MASSY

1 km

CLIENT 12

MASSY

1,7 km

CLIENT 13

MASSY

2 km

CLIENT 14

ANTONY

1,2 km

CLIENT 15

ANTONY

4 km

CLIENT 16

ANTONY

6,1 km

 

 

Ce tableau démontre que les clients recherchent un réel service de proximité puisque sur la ville de Massy les clients n’habitent pas à plus de 2 km. Sur Antony la zone de chalandise est un peu plus étendue mais elle ne dépasse pas 6 km.

 

C’est ce besoin de proximité qui incite certaines enseignes tel que Presstaux et Crédit Consult à pousser la relation client encore plus loin dans le service personnalisé puisque leurs conseillers se déplacent au domicile des clients.

 

 

Un réseau ultra franchisé

 

Pour lancer son activité un courtier doit établir des accords commerciaux avec des banques. Pour cela, il doit prouver ses compétences et son expertise pour qu’elles acceptent de travailler avec lui. Ensuite un contrat est signé entre les deux parties. Celui-ci détaille les opérations que le courtier est habilité à réaliser ainsi que les commissions que la banque devra lui reverser.

 

C’est le réseau de partenaires bancaires qui crédibilise le courtier auprès de ses clients, plus il aura d’accord, plus nombreuse sera sa clientèle. Mais les accords sont difficiles à obtenir et cela incite les courtiers indépendants à rejoindre de grands réseaux comme celui de Cafpi ou Meilleurtaux. C’est ce qui explique en partie le succès des franchises.

 

Second argument qui explique le développement des franchises c’est la rentabilité, en effet si l’on compare Meilleurtaux qui possède son réseau d’agence, et CyberPrêt.com qui se sont lancés sur le marché à peu près au même moment, Meilleurtaux affiche un CA de plus de 24,6 millions en 2014 tandis que CyberPrêt.com a généré 2,8 millions en 2013.

 

Par ailleurs c’est ce qui explique la mutation de Meilleurtaux et Empruntis du service en ligne vers un réseau de franchises. Aujourd’hui leur choix stratégique s’est avéré fructueux puisqu’ils sont parmi les leaders du marché.

 

 

En 2014 de nombreux courtiers ne possédaient pas de site et ne voyaient la nécessité d’être présent sur internet car ils possédaient déjà leur clientèle de proximité et leur réseaux de partenaires, cela suffisait à faire vivre leur activité. D’autre part dans ce secteur, l’acquisition de nouveau client s’effectue essentiellement par le bouche à oreille et la recommandation des professionnels de l’immobilier. Bien plus que par les autres canaux, par exemple c’est le cas de Cafpi qui obtient 55% de ses clients grâce aux prescriptions des professionnels de l’immobilier.

 

 

Pour finir, le service de courtage en ligne ne s’adresse qu’à un segment restreint d’emprunteurs. Ce sont les particuliers en recherche d’un financement très rapidement et possédant un bon dossier auprès des banques (salaire moyen de 5000 euros, pas d’emprunt en cours, couple marié…). Ou alors ce sont des personnes effectuant leur second achat immobilier et souhaitant déléguer la totalité des formalités.

 

 

 

Les agences physiques ne sont donc pas prêtes de fermer, le commercial à distance ne remplace pas les conseils et l’accompagnement d’un conseiller en agence. D’autant plus que les consommateurs expriment encore des réticences aux services en ligne, selon une enquête de l’ATG auprès de 5 000 consommateurs européens révèle que 43% d’entre eux estiment la qualité de service en ligne tout juste satisfaisante voire mauvaise.

Les principales critiques sont les difficultés à contacter le service client par téléphone ou par mail. Enfin pour les services financiers se pose la question de sécurité des données bancaires car 9 français sur 10 craignent que celles-ci soient piratées.

 

Cependant, aujourd’hui il est vital pour les entreprises de disposer d’une visibilité sur le web. C’est pourquoi chaque enseigne a suivi les évolutions du marché et a développé une stratégie web marketing. Le site internet est désormais intégré au parcours d’achat des consommateurs puisque 90% des français effectue une recherche sur internet avant de se rendre en boutique physique. (Research Online Purchase Offline).

 

 

C.   Recommandations et suggestions

 

Voici quelques recommandations que j’adresse à La Maison du Prêt Immobilier afin de valoriser son activité et poursuivre sa stratégie de fidélisation.

 

Augmenter son e-réputation

 

La Maison du Prêt Immobilier doit continuer à veiller sur son e-réputation via les réseaux sociaux. C’est un canal de communication incontournable pour répondre aux réclamations des internautes et diffuser son image de marque.

 

LMDPI pourrait animer davantage sa communauté en lançant des jeux concours, ceux-ci sont peu coûteux (environ 29 euros sur KONTEST) et possèdent pleins d’avantages.

 

Source : Jeux concours sur www.immopret.fr

 

Les jeux concours permettent de collecter des informations sur des nouveaux prospects et également de qualifier sa base de contact. Ils ont plusieurs objectifs, soit réactiver d’anciens clients et les fidéliser, soit convertir les fans en clients et d’en acquérir de nouveaux.

 

Leur second but est de promouvoir un site, un produit, un service et générer du trafic sur le site ou une page d’un site. Un jeux concours booste les visites, par exemple à l’occasion d’un lancement d’un nouveau produit et permet d’augmenter les ventes générées depuis le site.

 

Les réseaux sociaux sont des espaces favorables aux jeux concours de part leurs fonctionnalités sociales et intéractives : partage, like, tweet, commentaires etc… Grâce à eux, le community manager peut diversifier le contenu posté sur les réseaux, et engager la communauté.

 

Quelques types de jeux les plus utilisé :

 

L’instant gagnant : les participants agissent et savent instantanément s’ils ont gagné. Ils permettent d’obtenir un grand nombre d’interactions à un moment donné. Le niveau d’engagement est de 2/10.

 

Le quizz : les participants doivent répondre aux questions posées par la marque. Ainsi ils engagent facilement et rapidement la communauté. Le niveau d’engagement est de 3/10.

 

Les tirages au sort : les participants laissent leurs coordonnées et sont recontactés par la suite s’ils ont gagné. Ils permettent principalement de gagner de nouveaux abonnés. Le niveau d’engagement est de 4/10.

 

Les concours photo et vidéo : les participants envoient des photos/vidéos et s’impliquent davantage. Ils permettent d’animer de manière originale en générant du contenu visuel. Le niveau d’engagement est de 7/10.

 

Les outils suivants permettent d’organiser des jeux concours :

 

 

 

 

 

Kontest

 

 

 

SocialShaker

 

 

 

Adictiz Box

 

 

 

140C

 

 

 

LikeABirdApps

 

 

 

Mettre en avant les avis clients

 

Des études montrent que les internautes prennent le temps de rechercher des avis clients de réaliser un achat, 93% d’entre eux prennent en compte ces avis pour effectuer leur achat. Les avis comptent pour tous les secteurs, les consommateurs veulent être sûr d’obtenir le meilleur produit/service. L’explosion des recommandations des internautes s’explique par le développement d’internet, depuis leur smartphone et grâce à la géolocalisation, ils peuvent indiquer le  lieu où ils se trouvent et commenter en temps réel.

 

Les consommateurs recherchent les « bonnes informations ». Les avis négatifs laissés par les internautes impactent en quelques heures la réputation d’une entreprise, 93% des internautes renoncent à l’achat après avoir lu un avis négatif tandis que 95% achètent après avoir lu un avis positif. Ils s’intéressent autant aux avis négatifs que positifs et surtout ils accordent plus d’importance aux

 

témoignages qu’à la note et au nombre d’avis. Les consommateurs savent qu’il existe de faux avis sans pour autant remettre en cause la crédibilité de l’entreprise et son produit/service.

 

 

Source : http://www.emarketerz.fr/infographie-e-reputation-e-commerce/

Les avis client permettent de consolider l’image de marque et la réputation du commerçant, ils sont une véritable valeur ajoutée pour l’activité de l’entreprise. La première page de Google est donc très importante quand les avis y apparaissent, ils peuvent avoir un impact direct sur le chiffre d’affaires, sur la fidélisation.

Source : recherche Google du site www.empruntis.com

 

Les commentaires négatifs ont leur importance et doivent être pris en considération, pour améliorer son organisation, ses produits/services, sa relation client, la gestion du SAV… Il est normal d’avoir une proportion d’avis négatifs, ils peuvent avoir un impact positif si les utilisateurs prennent les critiques

 

dans leur contexte. Les critiques négatives indiquent au consommateur le risque qu’il prend. Pour s’assurer de la réputation de l’entreprise, il est important de répondre aux avis de ses clients.

 

Pour conclure, le système d’avis permet à la société de développer et améliorer la qualité de la relation client. Nous l’avons vu les courtiers misent sur la recommandation et la relation client, 50% de la clientèle provient des recommandations des clients et des clients fidèles.

 

En intégrant un système d’avis client sur son site, LMDPI pourrait augmenter son acquisition par internet.

 

Il existe différents outils tels que Trustpilot, FIA-NET, Ekomi. Ces solutions proposent de gérer les avis clients et mettre en avant la qualité de service des entreprises.

 

 

 

 

Développer une application

 

La communication sur internet évolue à grande vitesse au fur et à mesure des avancées technologiques. Aujourd’hui 80% des connexions internet se font via un smartphone. Bien qu’une application mobile soit plus difficile à développer qu’une version mobile d’un site, elle a de nombreux intérêts :

 

®   Créer un lien avec son audience

 

Télécharger une application web est déjà un premier engagement. Elle est la garantie que toutes les personnes ayant téléchargé l’application seront sensibles à aux messages et aux services. Etre directement présent sur le smartphone c’est déjà un énorme plus.

 

®   Simplification de l’accès aux contenus

 

Pour accéder à une application le client n’aura qu’à cliquer sur le logo de l’entreprise. La recherche par Google ou sur internet n’est plus nécessaire. Ainsi les clients consulteront plus souvent les contenus.

 
®   Envoi de notifications

 

L’application mobile permet d’envoyer des notifications « push » à son audience. Une nouvelle importante à annoncer, une campagne promotionnelle, un événement d’entreprise, toutes ces informations pourront être envoyées par notifications qui seront lu par l’utilisateur.

 

®   Un outil sur mesure

 

Une application web est conçue sur mesure en fonction des besoins de l’entreprise et des clients. Ainsi il est possible de créer l’outil parfait qui aidera à diffuser les informations, booster les ventes en ligne ou encore renforcer la relation client.

 

®   Plus interactif
 

Le smartphone offre des fonctionnalités inédites : localisation GPS, appareil photo, vidéos,… autant de possibilité qui permettent de repousser les limites de l’expérience utilisateur.

 

®   Une interface « user friendly »

 

L’application est conçue entièrement pour un support : le smartphone. Ce qui permet une meilleure ergonomie, de plus l’application est parfois accessible même sans connexion internet.

 

 

La Maison du Prêt Immobilier pourrait proposer les fonctionnalités suivantes :

 

  • Un simulateur/calculatrice de prêt : les utilisateurs pourraient calculer le montant de leur emprunt, en fonction de leur budget, leurs ressources, et de leurs charges
  • Des notifications sur l’évolution des taux afin de savoir si la période est favorable pour effectuer le rachat de leur crédit.
  • La localisation GPS pour indiquer les adresses des agences
  • Des alertes pour informer de l’horaire et du lieu de rendez-vous avec le conseiller
  • Des actualités sur l’économie et le marché de l’immobilier
  • Des offres immobilières

 

Ci-dessous un exemple d’application du courtier Meilleutaux.com.

 

Source : application mobile Meilleurtaux.com

 

 

Orienter son référencement sur Paris

 

Enfin la dernière recommandation que je préconise, c’est d’élargir la stratégie de référencement du site internet sur l’Ile-de-France. Notamment pour l’ouverture de la troisième agence. La Maison du Prêt Immobilier a tout intérêt à communiquer largement sur les réseaux sociaux et sur son site de l’ouverture de son agence pour se constituer une nouvelle clientèle.

 

Ainsi elle devra intégrer les mots clés suivants :

 

  • Crédit immobilier Ile-de-France
  • Prêt immobilier Paris
  • Crédit Immobilier Paris

 

  • Rachat de prêt Paris / rachat de crédit Paris
  • Regroupement de crédit Paris

 

III.               Conclusion

 

Finalement quelle que soit leur stratégie online ou offline, les courtiers y trouvent leur compte.

 

Tandis que de nombreuses sociétés tendent à digitaliser entièrement leur métier, le courtage en crédit immobilier se développe avant tout par les agences physiques. Pour autant les courtiers n’abandonnent pas le service par internet mais l’intègre dans une stratégie multicanal.

 

Ils misent sur le relationnel en agence mais ont néanmoins un site internet, celui-ci est vital pour leur activité afin d’avoir une visibilité sur le web. Non pas pour réaliser de l’acquisition client mais affirmer leur présence.

 

Les taux d’intérêts en baisse ces dernières années favorisent le marché et encourage les primo accédants (les personnes effectuant leur premier achat) à réaliser leur projet immobilier. Le métier de courtier va encore garder la cote pour un moment, par ailleurs il est prévu qu’il atteigne 50% dans les 5 ans à venir, dans un contexte où les banques sont de plus en plus frileuses à accorder des emprunts aux particuliers et professionnels.

 

La Maison du Prêt Immobilier est un entreprise à taille humaine, qui a su intégré les outils numériques à son activité, et a su en tirer les avantages car à présent ceux-ci sont au cœur de sa stratégie de fidélisation.

 

Grâce à mon expérience au sein de LMDPI et des enseignements dispensés par la licence j’ai pu me former en tant que professionnelle du e-commerce et du e-marketing. Afin de développer mon approche du marketing j’ai fais le choix de réaliser une année de césure en Irlande dans le but de maîtriser l’anglais, puis pouvoir intégrer un master e-business.

 

 

Pour conclure, nous l’avons vu précédemment aujourd’hui internet a bouleversé le parcours d’achat des consommateurs. C’est pourquoi les réseaux sociaux comptent en tirer profit et dévoilent leur volonté de se convertir en plateforme d’achat. Les jeunes de 18 à 35 ans sont considérer comme des pionniers en la matière car un quart d’entre eux envisagent de réaliser un achat via cette plateforme. Facebook s’est affirmé dans ce domaine en intégrant le bouton « achat » sur ses pages, ainsi qu’Instagram, Pinterest ou Twitter avec leurs options « Buy now » et « Buy IT ».

 

Va-t-on observer un transfert des achats depuis les catalogues ou sites vers les réseaux sociaux ? Quel impact aura le développement du commerce sur les réseaux sociaux pour les métiers de services ?